Quand l’Armagnac dévoile ses secrets …

L
e vieillissement est à l’Armagnac ce que la taille est au diamant : faire d’une matière brute un produit noble, raffiné et délicat grâce un savoir faire ancestral.
L’armagnac est un de ses joyaux que les producteurs landais ont à cœur de faire découvrir. Un terroir de qualité, le Bas Armagnac, des cépages emblématiques et une méthode intacte depuis des siècles.

Le secret ? un Alambic spécifique, l’alambic continu armagnacais, en cuivre pur, qui, de début novembre à fin mars, distille les vins récoltés en septembre en eaux de vie incolores.

A sa sortie, l’Armagnac est encore plein de fougue (entre 52 et 72% d’alcool) mais déjà d’une richesse aromatique extraordinaire : très fruité, aux arômes de prune et de raisin, et souvent très floral, aux touches de fleurs de vigne et de tilleul.

Le vieillissement sous bois lui donnera sa complexité aromatique : l’Armagnac est entreposé dans des « pièces » neuves en chêne de 400 litres. L’eau de vie va y puiser tous ses arômes de bois et de vin et sera transférée dans des fûts plus âgés. La puissance aromatique va alors s’affiner et s’affirmer, les arômes de vanille et de pruneau se développent, le degré alcoolique diminue, c’est la part des Anges. L’Armagnac va alors prendre sa belle robe ambrée puis acajou.

Lorsque  l’Armagnac est à son apogée, il est mis en bouteille, prêt à être dégusté et à dévoiler toutes ses subtilités, solo en digestif ou version long drink en cocktail.

About The Author: Qualité Landes